AVEC EPTA, LE MURISSEMENT DES BANANES EST « NATUREL »

18/06/2015

Epta développe la première installation de mûrissement des bananes, au CO2, en Allemagne pour Matthies & Söhne Fruchtimport GmbH, l’une des entreprises leaders sur le marché allemand pour l’importation de fruits et légumes frais, en provenance du monde entier. La banane est un fruit tropical qui mûrit encore après avoir été séparé de sa plante mère. Elle est cueillie encore verte et introduite dans une chambre de mûrissement réfrigérée, à une température déterminée. Les bananes sont ensuite exposées à du gaz éthène pour compléter le processus, ce qui leur permet d’atteindre la consistance et la douceur idéales pour la vente.

L’installation aménagée par Epta est constituée de six chambres froides, à l’intérieur desquelles les fruits mûrissent en l’espace de quelques jours. Le système se distingue par un réglage manuel de la température : le technicien a en effet la possibilité de la régler en fonction du degré de maturation des bananes, ce qui garantit un contrôle minutieux durant toutes les phases du processus. Par ailleurs, grâce à une interface TCP / IP, Epta surveille l’installation à distance, 24 heures sur 24, en intervenant en temps voulu en cas de panne.

La solution, avec centrale au CO2 et chambres froides signées Misa, est équipée d’un régulateur à trois points, qui permet à l’opérateur de programmer la température avec une très grande précision. Si elle descend sous le seuil minimum, le chauffage s’active, tandis qu’un dépassement de la limite maximale prévoit la mise en fonction automatique de l’installation de réfrigération au CO2. Ce gaz réfrigérant naturel assure un rendement énergétique de 25%, pour garantir une durabilité élevée.

« Nous travaillons avec un détecteur qui mesure constamment la température de l’intérieur d’une banane. Notre programme contrôle et enregistre chaque variation », explique Robert Roßmann, du Service Assistance/Ventes de la zone Europe centrale chez Epta. « Nos clients obtiennent ainsi de meilleurs profits, car ces matières premières se conservent plus longtemps sans s’abimer».